Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TEXTURE
  • : Site comprenant des comptes-rendus de lectures de livres: recueils de poésie, de nouvelles, romans, essais. Et diverses informations sur la vie littéraire.
  • Contact

LES AUTEURS

 

Recherche

REVUES & EDITEURS

Archives

Categories

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 23:48

Le romancier turc Nedim Gürsel menacé de prison

L'écrivain turc, Nedim Gürsel, auteur d'une trentaine d'ouvrages, est de nouveau inquiété par la justice de son pays qui entend le juger pour « dénigrement des valeurs religieuses de la population »  (il risque une peine de prison allant de six mois à un an) en rapport avec son dernier roman « Les Filles d'Allah » publié au Seuil. La première audience est fixée au 5 mai, dans moins d'un mois donc, et il importe que les artistes, les politiques, les citoyens se mobilisent rapidement contre cette nouvelle et insupportable offensive de l'intolérance.

L'affaire est donc relancée, Guy Rouquet vient d'en informer les membres du jury du prix Prométhée auquel appartient Nedim Gürsel. Il nous avait alertés en octobre dernier de l'ouverture d'une enquête judiciaire pour son roman, des poursuites ayant été ouvertes par un procureur d'Istanbul pour « insulte aux valeurs religieuses ». La plainte était déposée  au titre de l'article 216 du nouveau code pénal, adopté il y a quatre ans avant le début des négociations d'adhésion avec l'Union européenne. Le parquet estimait que l'auteur avait « vilipendé publiquement les valeurs religieuses d'une partie de la population ».

Un motif qui avait, évidemment, de quoi surprendre.  « La Turquie est une république laïque et non pas une théocratie : je n'ai pas eu l'intention d'insulter la religion dans mon livre, mais nous avons la liberté de la critiquer », estimait de bon droit Nedim Gürsel.

Cependant, l'enquête avait abouti à un non-lieu, et l'on pouvait penser que la bêtise avait perdu la bataille. Il n'en est rien hélas, car l'affaire vient de rebondir ! Le tribunal de grande instance a en effet enlevé la décision du non-lieu et ouvert un procès. Nedim Gürsel sera donc jugé pour « dénigrement des valeurs religieuses de la population » et risque de déstabilisation de « l'ordre public ».

Selon Guy Rouquet, Nedim Gürsel craint que « le groupe islamiste qui a porté plainte ait une affinité avec le juge ». Il rapporte les explications du romancier : « Il s'agit d'un roman sur la vie du prophète Mahomet et la naissance de la religion musulmane dans lequel je m'interroge sur la croyance, comme sur la violence dans l'islam, à partir des sources principales et traditionnelles, mais aussi à partir de sources secondaires, d'ennemis de Mahomet qui ne peuvent pas faire l'éloge du prophète ». Et de préciser : « C'est un roman qui interroge la foi et la violence dans l'Islam avec le plus grand respect de la croyance des gens. Le prophète est au centre du récit, je n'ai pas cherché à attaquer les valeurs religieuses mais réfléchir sur la foi à travers un enfant et son grand-père, théologien et ayant défendu Médine, la ville du prophète pendant la Première Guerre contre Lawrence d'Arabie et les insurgés bédouins ».

De nombreux intellectuels avaient déjà apporté leur soutien à Nedim Gürsel, car il s'agit bien sûr de défendre la liberté d'expression et de création dans un pays candidat à l'Union Européenne. Le scandale n'est d'ailleurs pas seulement intellectuel mais aussi juridique, car ainsi que le rappelle Nedim, « il s'agit d'une accusation qui n'a pas lieu d'être dans un état laïque ».

 

 Sa bio-bibliographie

 


Né en Turquie en 1951, Nedim Gürsel est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages (romans, nouvelles, essais critiques et récits de voyage) publiés dans son pays. Beaucoup d'entre eux sont traduits en français et dans d'autres langues, allemand, italien, espagnol, portugais, néerlandais, danois, grec, arabe, bulgare, etc.

Lauréat de plusieurs prix dont celui de l'académie de la langue turque en 1976 pour son premier récit Un long été à Istanbul, Nedim Gürsel écrit en turc et en français. Après son baccalauréat obtenu au lycée de Galatasaray d'Istanbul en 1970, il poursuit ses études à Paris où il obtient une maîtrise en lettres modernes, puis soutient en 1979, sous la direction d'Etiemble, une thèse de doctorat en littérature comparée. Il vit actuellement à Paris mais effectue de fréquents séjours en Turquie et dans d'autres pays européens. Il est directeur de recherche au CNRS et chargé de cours à l'Institut national des langues et civilisations orientales.

Son roman La Première femme obtient en 1986 le prix Ipekçi pour sa contribution au rapprochement des peuples grec et turc.

Le prix de la meilleure nouvelle lui a été décerné, en 1990, par Radio France internationale.

Il reçoit, en 1992, pour ses essais, le prix de la plaquette d'or à Struga en Macédoine.

Plusieurs de ses textes ont été mis en scène en Turquie et dans plusieurs pays européens.

Son livre Le Roman du conquérant, grand succès en Turquie mais aussi en Europe, a confirmé sa place primordiale parmi les écrivains turcs à vocation internationale.

Il obtient en 2004 le prix France-Turquie et reçoit la même année le titre de chevalier dans l'ordre des arts et des lettres.

Les romans de Nedim Gürsel lui ont déjà valu des ennuis. Exilé pour échapper à la répression du coup d'Etat de 1980, il s'est vu condamné en 1981 par un tribunal militaire pour "offense aux forces armées", pour "Un long été à Istanbul".  "La première femme" lui a également valu les foudres de la censure de la junte militaire deux ans après.
Son dernier roman les filles d'Allah, paru en 2008 mais qui vient d'être traduit en français, fait donc actuellement l'objet d'un procès.

 

 Romans et nouvelles

Un Long été à Istanbul, éd. Gallimard, col. Du monde entier, 1980. (Col. Etrangère, 1992. Collection l'imaginaire 2007).

La Première femme, éd. du Seuil, 1986. (Col. Point-Seuil, 1994)

Les Lapins du commandant, éd. Messidor, 1985. (Col. Point-Seuil, 1995)

Le Dernier tramway, éd. du Seuil, 1991. (Col. Point-Seuil, 1996)

Le Roman du conquérant, éd. du Seuil, 1996. (Col. Point-Seuil, 1999)

La Mort de la mouette, éd. Fata Morgana, 1997

Les Turbans de Venise, éd. du Seuil, 2001

Balcon sur la Méditerranée, éd. du Seuil, 2003

Au pays des poissons captifs - Une enfance turque, éd. Bleu autour, 2004

 

Récits de voyages, essais

Nazim Hikmet et la littérature populaire turque, éd. L'Harmattan, 1987

Istanbul, un guide intime, éd. Autrement, 1989

Paysage littéraire de la Turquie contemporaine, éd. L'Harmattan, 1993

Paroles dévoilées, Anthologie de la littérature féminine turque, éd. Arcantère-Unesco, 1993

 Journal de Saint-Nazaire éd. Meet, 1995

Retour dans les Balkans, éd. Quorum, 1997

Le Mouvement perpétuel d'Aragon, éd. L'Harmattan, 1997

Un Turc en Amérique, éd. Publisud, 1997

Le Derviche et la ville, éd. Fata Morgana, 2000

Yachar Kemal - Le Roman d'une transition, éd. L'Harmattan, 2001

Mirages du sud, éd. l'Esprit des péninsules, 2001, (Col. Point-Seuil, 2005)

Le chant des hommes, éd. Le Temps des Cerises, 2002

De ville en ville. Ombres et traces, éd. du Seuil, 2007

Besançon, nature intime du temps, Empreinte temps présent, 2007

 

 Les  Filles d'Allah (argumentaire de l'éditeur)

 

          L'action de ce roman à plusieurs voix se déroule dans une petite ville de Turquie où nous faisons connaissance avec un grand-père croyant et son petit-fils dont l'imaginaire se nourrit des versets du Coran et des légendes relatives à la vie de Mahomet. Des années plus tard, l'enfant devenu adulte et écrivain, porte un regard critique sur la foi tout en évoquant l'âge d'or de l'islam avec ses conquêtes et tragédies. C'est lui qui donne une forme cohérente au récit en relatant aussi l'aventure de son grand-père sur le front de Hedjaz, territoire ottoman attaqué pendant La Grande Guerre par Lawrence d'Arabie et les insurgés bédouins.

          Poursuivi en Turquie pour « dénigrement des valeurs religieuses de la population », Nedim Gürsel dépeint dans ce roman controversé une grande fresque historique où la vie du prophète de l'islam se superpose à celle d'un jeune officier ottoman contraint de défendre Médine contre ses corréligieux.  « Les filles d'Allah », trois déesses du panthéon arabe,  prennent à leur tour la parole en contrepoint de la révélation coranique pour donner une autre version de l'avènement de l'islam.

                    Inspiré par une enfance imprégnée de sensibilité musulmane,à la fois précis et poétique, ce très beau roman est aussi une belle introduction à la Turquie d'aujourd'hui qui  vacille entre la modernité et la tradition

 

L'adresse électronique de Nedim Gürsel : nedim.gursel@free.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Baglin Michel - dans HUMEURS
commenter cet article

commentaires