Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TEXTURE
  • : Site comprenant des comptes-rendus de lectures de livres: recueils de poésie, de nouvelles, romans, essais. Et diverses informations sur la vie littéraire.
  • Contact

LES AUTEURS

 

Recherche

REVUES & EDITEURS

Archives

Categories

7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 18:25
Une nouvelle pour sourire et voyager...

En décembre 2004, les éditions Rhubarbe naissaient à Auxerre. Dix ans plus tard, fortes d’un catalogue d’une centaine d’ouvrages (souvent inclassables mais presque toujours proches des formes brèves), elles se sont installées dans le paysage. Cette date anniversaire nous vaut en 2014 la publication, chaque mois, d’une nouvelle d’un des auteurs maison, sur le thème des « dix ans », dans une petite collection de livrets d’une trentaine de pages, très élégante, qu’a inaugurée René Pons.


Je participe également à l’aventure avec la publication d’une nouvelle, « Loupés russes » , inspirée d’un récent voyage sur le canal Volga-Baltique. Son argument ? La quatrième de couverture le laisse entrevoir :


« Embarqué dans une aventure rocambolesque, entre dissidents, documents compromettants détenus par une inconnue aussi élégante que mystérieuse et oligarques russes qui les survolent en hélicoptère, le narrateur de ce récit, détective à la petite semaine, va d’étonnement en déception : il ne se passe rien. Ou si peu. À se demander - et le lecteur avec lui - si la véritable aventure n’est pas ailleurs. Peut-être dans les paysages somptueux traversés au rythme lent d’une croisière entre Moscou et Saint-Pétersbourg, peut-être aussi dans l’intimité d’une mémoire où continue de briller un souvenir vieux de dix ans. Mais il se peut aussi que le narrateur, décidément piètre roussin, n’ait rien vu ! »


J’espère qu’elle vous fera sourire en même temps que voyager !


(54 pages. 5 euros. A commander aux éditions Rhubarbe - 10 rue des Cassoirs, 89000 Auxerre - ou à l’auteur)

Partager cet article

Repost 0
Published by Baglin Michel - dans baglinmichel
commenter cet article

commentaires