Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TEXTURE
  • : Site comprenant des comptes-rendus de lectures de livres: recueils de poésie, de nouvelles, romans, essais. Et diverses informations sur la vie littéraire.
  • Contact

LES AUTEURS

 

Recherche

REVUES & EDITEURS

Archives

Categories

11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 19:46

La poésie contre l'obscurantisme

« Ne faites pas la prière
Ce vendredi
Ne lisez pas la Fatiha
Levez-vous comme les Tunisiennes et les Tunisiens
En ce vendredi
Psalmodiez : louange au peuple
Notre seigneur à nous tous
Psalmodiez : louange au soleil
Que le peuple fait rouler en ses mains
Psalmodiez : louange à la terre
Que le peuple entoure
Et fait tourner dans ses mains
Que toute chose se taise
Ce vendredi (...)
N’entendez-vous rien ?
Mais si, écoutez bien
C’est le bruit de ses bottes
Le despote
Qui s’enfuit
Qui part
En hâte
Qui traîne ses pas lourdement
Vers l’endroit où
Il s’endormira
Dans un cadavre vide »

Ce poème est extrait de « Que toute chose se taise » de Moncef Ouhaibi publié par les éditions Bruno Doucey en janvier 2012.On comprend aisément que, s’il s’inscrit dans la mouvance des révoltés qui ont chassé le dictateur et impulsé un nouveau printemps de liberté, il ulcère du même coup ceux qui ne rêvent que d’asservir un peuple qui garde la tête haute. La bêtise des islamistes et de tous les chiens de dieu est sans fond, elle est surtout mortelle pour l’intelligence et la dignité humaine. Moncef Ouhaibi peut en faire, physiquement, les frais.
Voici le communiqué que transmettent les éditions Bruno Doucey :

« Depuis plusieurs semaines le poète tunisien Moncef Ouhaibi est l’objet d’insultes et de diffamation. Il nous a alertés sur les menaces de liquidation physique qu’il reçoit désormais. Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces attaques qui cherchent à faire taire une grande voix progressiste de la Tunisie. Preuve s’il en était encore besoin que la poésie fait peur aux dictateurs et intégristes de tous ordres, que la poésie est un rempart contre la barbarie. Nous apportons notre total et inconditionnel soutien à Moncef Ouhaibi et appelons les autorités tunisiennes à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer sa protection. Avec notre solidarité indéfectible. » Les Éditions Bruno Doucey

 

Il va sans dire que mon soutien et celui de revue-Texture est tout aussi inconditionnel.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Baglin Michel - dans HUMEURS
commenter cet article

commentaires